Pascale Picard et The Beauty We've Found, ou le spectacle de mes rêves

Juillet 2008, j’avais attendu des heures, beaucoup d’heures, entassée dans la foule agglutinée sur les plaines d’Abraham après m’être levée le plus tôt que je croyais humainement possible de le faire, parce qu’il n’y aurait pas eu plus grand drame dans mon existence à cette époque que de passer à côté de ma chance de voir, du haut de mes 5’2”, une version miniature de Sir Paul me faire pleurer en chantant My Love. Et Pascale Picard entre sur scène en première partie, et je me dis qu'elle vaut assurément la peine que je prenne mon mal en patience pour encore 45 minutes s'il l'a choisie, elle. Et comme tout le Québec à l'époque, j'ai finalement été conquise par Gate 22, Smilin’ et Useless.

Juillet 2018, ceci apparait dans ma boite Messenger:

"Allo Marie-Pier,

On ne se connaît pas mais j’ai eu tes coordonnées par [x]. Je me demandais si tu étais disponible cette semaine pour que je te passe un coup de fil? J’aimerais te parler “travail”. Tu me diras! Bonne journée et au plaisir, Pascale [P.]"

Un coup de fil plus tard, je sais déjà que je viens de rencontrer une perle rare, je suis en amour par dessus la tête avec les chansons de son nouvel album et j'ai signé avec sa gérante pour la tournée de son prochain spectacle encore inexistant que nous ferons en trio avec Marie-Pierre Bellefeuille, la claviériste avec qui je rêve de travailler depuis pas mal longtemps. The Beauty We've Found qu'il s'appelle ce spectacle. Et je peux dire que dans les semaines qui ont suivi, je l'ai sérieusement trouvée, The Beauty. Dans les deux personnes extraordinaires que sont Pascale et Marie-Pierre, dans leur musicalité parfaitement sensible, dans les magnifiques chansons sur lesquelles j'ai eu la chances de mettre mon violoncelle, dans ce spectacle que nous avons créé à trois, à partir de pas grand chose et sans l'aide de grand monde.

Ce spectacle dont nous commençons à peine la tournée est l'une de mes plus grandes fiertés musicales et cette rencontre avec Pascale Picard et Marie-Pierre Bellefeuille, l'une des plus enrichissantes que mon parcours professionnel m'a emmenée à faire. Chaque fois que je monte sur scène avec ces deux femmes-là, je me rappelle à quel point je suis chanceuse de pourvoir faire de la musique mon métier, malgré tous les défis, les moments de doute et les incertitudes qui l'accompagnent.







7 vues

Collectif de la Cité

Tel: 581-990-7480

info@collectifdelacite.com

© 2020 par

Collectif de la Cité inc.

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube